Qui est la meilleure Chef du monde ?

812d5ad4c7c5e9348f8902ebc07e8088

Hélène Darroze, chef cuisinière qu’on ne présente plus, voit son début d’année 2015 commencer sur les chapeaux de roues.


Née à Villeneuve de Marsan, petite ville des Landes, Hélène Darroze est la quatrième génération d’une famille de cuisiniers. Autant dire que le virus de la cuisine la piqué dès le berceau. Plus qu’un métier, la cuisine est pour elle une véritable passion, des valeurs, une manière de vivre. C’est une façon de transmettre des émotions, un messages, l’art de faire passer un bon moment à des convives avec comme seuls outils son talent et les produits qu’elle transforme.

Les origines d’une passion

Petite fille du Sud-Ouest, sa cuisine est largement inspirée de sa région natale et ce n’est pas pour déplaire à ses clients, quand on connait tous les produits exceptionnels qu’elle peut nous fournir…
Après un diplôme d’Ecole Supérieur de Commerce à Bordeaux, elle intègre les équipes de Monsieur Alain Ducasse (rien que ça) au sein du prestigieux Louis XV à Monaco. 3 années durant, elle sera formée et suivra les conseils très avisés d’un des meilleurs chefs français, qui pousse cette dernière à passer derrière les fourneaux. Le chef a une intuition.
En 1995, elle arrive à la tête de la cuisine du Relais & Châteaux familial, à Villeneuve-de-Marsan, avec toute la confiance de son père. Elle y restera 4 ans, mettant en pratique tous les précieux conseils qu’elle a pu recevoir, sans toutefois oublier les valeurs inculquées par ses aïeux qu’elle se charge de transmettre à travers sa cuisine et ses plats. Respect des produits, goûts des bonnes choses et travail bien fait sont des valeurs qu’elle respecte et transmet.

Le début du succès

Au bout de ses 4 années, elle décide finalement de vendre le relais familial pour tenter sa chance à la capitale ou elle a le pressentiment d’avoir sa place à part entière. Elle fonde son propre restaurant Éponyme, dans le 6e arrondissement de Paris sur la rive gauche de Saint-Germain-des-Près.
Le succès est au rendez-vous et pour preuve, moins d’un an après l’ouverture de son établissement en région parisienne, elle obtient sa première étoile.

45733166

Forte de son succès et portée par l’ambition elle décide de se lancer un nouveau défi : exporter sa cuisine dans la ville de Londres.
Le 14 Juillet 2008 elle y ouvre son deuxième restaurant  » Helene Darroze at the Connaught » dans un paysage Londonien alors presque uniquement masculin. Elle y met à l’honneur la gastronomie française et porte haut les valeurs de sa région d’attache, les Landes, avec toute la finesse qui la caractérise.

Ce véritable temple du raffinement sera finalement couronné de deux étoiles au Guide Michelin en 2010, 2 ans après l’ouverture de l’établissement.

2015, l’année Hélène Darroze ?

Ce début d’année démarre en fanfare pour la chef de seulement 48 ans puisqu’elle faisait partie du jury de l’émission Top Chef pour la deuxième année consécutive, qui nous a révélé le jeune Xavier Koenig, le grand gagnant de l’émission.

Consécration pour cette femme qui a vouée sa vie à la cuisine, et qui compte bien y consacrer encore beaucoup de temps, elle a remporté le prix Veuve Cliquot  » Meilleure Femme Chef du Monde 2015″, rien que ça !

Tout va pour le mieux pour cette femme qui a su s’imposer parmi les plus grands chefs du monde, dans un milieu presque exclusivement masculin. D’ailleurs, en duo avec la chef Anne Sophie Pic, elles ont conjointement décidé de monter le club « les nouvelles mères cuisinières » pour trouver, former et promouvoir de nouvelles Mères Poulard & Mère Brazier afin que le monde de la cuisine s’ouvre un peu plus aux femmes.

Une chose est sûre, vous n’avez pas fini d’entendre parler d’Hélène Darroze cette année !

 

Crédit photo : www.helenedarroze.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *