Ne Gâchez pas, Mangez … avec OptiMiam!

Article-Optimiam

Chaque année, les Français gaspillent de 1,2 à 6 millions de tonnes de nourriture, ce qui représente entre 2 à à 100 kilos d’aliments comestibles par personne et par an. Autant vous dire que ce fléau est devenu le mal du siècle ! Et comme nous vous en parlions précédemment, la Semaine du Goût fut placée, pour sa 26ème édition, sous le signe de l’anti-gaspillage alimentaire dans le but d’éveiller la conscience des français. Et c’est à cette même période là qu’une nouvelle application a vu le jour : OptiMiam dont le slogan n’est autre que « Moins de gâchis, plus d’économies ». HotelRestoVisio est donc parti à la rencontre de ses faiseurs de miracle pour en savoir davantage sur leurs secrets de fabrication …

Jean Baptiste Anotin, responsable Marketing Digital & Communication d’OptiMiam, parlez-nous un peu de vous : de votre parcours et de comment vous en êtes arrivé là …
Diplômé d’un master en marketing, je suis tombé sur OptiMiam un peu par hasard. J’ai eu de nombreuses expériences dans différents domaines, dont l’alimentaire : sur les chaines de fabrication, dans la vente de produits alimentaires ainsi que dans un Falafel shop. J’ai donc vécu le gaspillage alimentaire à différents niveaux et lorsque je suis tombé sur l’offre, le projet m’a tout de suite séduit et je me suis lancé.

–  Qu’est ce que OptiMiam ? Comment est née cette idée d’application « anti-gâchis » ?
OptiMiam c’est donc une application mobile qui permet de géolocaliser les promotions flashs sur les excédents alimentaires de nos partenaires. À l’origine de ce projet, Raodath Aminou et Alexandre Bellage, les deux co-fondateurs se sont rencontrés à un « startup week-end ». L’idée vient à la base de Raodath, qui faisait ses courses dans un supermarché et a été interpelée par un corner de sushi qui lui proposait ses produits à -50% avant la fermeture. Il préférait les brader pour ne pas avoir les jeter. L’idée est donc venue de là : offrir de la visibilité à ces commerçants qui luttent contre le gaspillage alimentaire.

– Parlez-nous des débuts d’OptiMiam, avez-vous rencontré des obstacles lors de la création (concurrence rude, pas assez de commerçants intéressés …)
Un pilote test à été lancé dans le quartier de Jussieu qui s’est révélé positif ! Nous avons donc démarché des commerçants dans d’autres quartiers. Au début, en mars, nous en avions moins de 10. Maintenant, nous approchons les 100 ! Comme pour beaucoup de startup, les offres sont primordiales et sont souvent dur à avoir et nous sommes actuellement en levée de fond pour répondre à cette problématique. 

OptiMiam comment ça marche?
OptiMiam vous permet de manger moins cher tout en faisant un geste pour la planète ! 

ob_a25eae_optimiam

– Comment avez-vous fait pour convaincre les commerçants en Ile-De-France à se joindre à votre noble cause ?
Nous avons le soutien de beaucoup de monde autour de nous, ce qui est important ! Aussi le gaspillage alimentaire étant un phénomène dont nous parlons en ce moment, la presse a donc beaucoup relayé notre application.

– Comment le public a-t-il perçu votre application ?
Le gaspillage alimentaire touche tout le monde, à la fois les particuliers comme les professionnels. Chacun cherche à sa manière une solution pour lutter contre ce problème. Chez OptiMiam, nous proposons une solution digitale pour vaincre ce problème dans le secteur de la restauration rapide et du commerce de proximité.

– Vous avez lancé « le 1er triporteur anti-gâchis » en France … Parlez-nous un peu de ce projet ?
Le 1er triporteur anti-gâchis de France est un projet financé sur Kisskissbankbank grâce à 171 kissbankers que nous remercions à nouveau ! (Merci…) En parallèle de l’application OptiMiam, nous organisons des distributions gratuites d’invendus alimentaire que nos partenaires nous fournissent. Jusqu’alors nous le faisions à l’aide d’éventaire et puis nous avons pensé à un triporteur pour nous permettre de faciliter la logistique de ces distributions et nous aider à transporter de plus grosse quantité tout en étant mobile. L’objectif était de 6 000€, et nous avons atteint 9 371€ ! 

– Il existe aussi OptiBox By OptiMiam … Quel en est le concept ? 
L’OptiBox se décline de 2 manières en fonction de la quantité : L’OptiBox vous permet de manger de délicieuses pâtisseries ou viennoiseries moins chères. Vous pouvez les emporter et les partager. Cela facilite le transport et vous permet d’avoir des produits en « lot » moins chers. 

a1bfff4c.optibox

– Les projets d’avenir d’OptiMiam ?
L’objectif à court/moyen terme est de mailler le territoire parisien, puis de proposer notre solution dans le reste de la France. 

– Le mot de la fin … Chacun à son rôle à jouer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *