Le Chocolat … vient de loin !

chococouv

Retrouvez A La Carte cette semaine toutes les déclinaisons du Chocolat de nos chefs adorés et laissez-vous envoûter par les saveurs et les senteurs de leurs délicieux mets! Alors qu’attendez-vous pour succomber ? Nous allons vous faire fondre !

Le saviez-vous ?

Blanc, au Lait, Noir, Praliné… Le Chocolat est un produit qui possède mille et une facettes ! Mais, savez-vous réellement quelles sont ses origines ? Nous le consommons sans cesse à la maison comme sur notre lieu de travail ou bien dans des restaurants ! Il est temps de tout vous dire !

Consommé dès la préhistoire et originaire des forêts tropicales de l’Amérique centrale, le cacaoyer ( arbre qui sert à produire les fèves de cacao, base du chocolat que nous mangeons) a d’abord été cultivé par le peuple Maya. Pour ce peuple et autres populations aztèques, le cacaoyer était considéré comme « l’arbre des dieux » ( qui provient du nom latin « Théobrama » qui signifie « Nourriture des Dieux »).

Mais, qu’en faisaient-ils ? A l’époque (aux alentours de l’an 600), ces peuples consommaient les fèves de cacao sous forme d’une boisson, étrange, amer,  composée de « bouilli » de fèves de cacao, de poivre et de piments, appelée « tchocolatl » ! Considérée comme une boisson nourrissante et fortifiante, ce mélange confirmait une de leur légende aztèque qui disait que  » la sagesse et le pouvoir viennent lorsque l’on mange le fruit du cacaoyer ! ». A bon entendeur… vous pourrez essayer cette recette de chefs aztèques ! Sinon, vous pouvez toujours consommer des Tchocolatl pur cacao de notre époque !

Mais comment le « tchocolatl » est-il arrivé en Europe ? Grâce à Christophe Colomb… Mais surtout Hernán Cortés !

En effet, en 1502, lors d’une escale sur l’île de Guanaja en plein cœur des Caraïbes, monsieur Colomb entrevoit les fèves de cacao à bord d’une embarcation indigène mais n’en saisit pas réellement l’importance (l’explorateur les aurait prises pour des excréments de chèvre).

Merci alors à l’espagnol Hernán Cortés qui, en 1519, a débarqué au  Mexique ! Les Aztèques voient en lui le Dieu-Roi Quetzalcoatl (leur grand maître  du Cacao) et vont lui offrir une plantation de cacaoyers. C’est quelques années plus tard, en 1527, que Cortès permet la vraie découverte du cacao en rapportant les précieuses fèves en Espagne. C’est alors que le cacao et surtout la boisson « tchocolatl » revisitée (avec de la vanille, de la cannelle et du sucre ) vont avoir leur moment de gloire !

C’est en 1585 que le cacao va connaître son véritable essor et surtout se répandre dans toute l’Europe grâce aux colons qui raffolaient de ces boissons durant leurs escapades !

Vous nous demanderez… et en France? Dans notre cher pays, la découverte du chocolat s’est faite en 1615 à Bayonne à l’occasion du mariage entre Anne d’Autriche et Louis XIII ! La jeune femme espagnole avait consenti à cette union à la condition d’emporter avec elle son chocolat préparé par ses caméristes qui connaissaient parfaitement la recette du breuvage) .

On remerciera par la suite Louis XIV et son épouse qui eux, ont réellement fait entrer le chocolat dans les habitudes de consommation de la cour du magnifique château de Versailles ! Il faudra attendre 1693 pour que ce « privilège » s’arrête et que le chocolat appartienne au peuple !

Depuis ces temps, nous connaissons donc le chocolat sous toutes ses formes et modes de consommation!  Boisson, pâtisserie, tablette? Cette dernière est une création anglaise de 1847, les barres chocolatées parfaites pour une pause de mi-journée apparaissent elles au début des années 20 aux USA et aux Pays-Bas et le chocolat au lait que nous aimons tant, est une splendide invention suisse datant de 1875 !

Après cette petite leçon d’histoire, que diriez vous de cuisiner des recettes à base de chocolat dignes des meilleures recettes au chocolat de nos grand-mères (ou  de populations aztèques)  ?! Découvrez sans plus tarder  toutes nos recettes de chefs à reproduire chez soi !

Si vous ne souhaitez pas mettre les mains à la pâte mais que vous aimez tout de même le chocolat et les actualités, ne manquez pas le concept croustillant de Cyril et sa chocolaterie !  Dans tous les cas, sublimons le chocolat !

 


1.  Le Castel Ac’h – Plouguerneau

Notre coup de cœur chocolat : Leur fabuleuse mousse au chocolat maison et son caramel au beurre salé !
Le petit + : Le couché de soleil breton que l’on savoure de notre table grâce à leur vue sur mer ! Venez vous émerveiller !

Kervenni
29880 Plouguerneau


2. Le Café Noir – Rennes

Notre coup de cœur chocolat : Leur mousse au chocolat maison ou profiteroles maison au chocolat chaud… mais surtout ! Leur fondant au chocolat maison tiède, crème anglaise à la fève tonka !
Le petit + : Le Café Noir possède la plus belle carte de whisky de la ville avec plus de 90 références dont certains d’une grande rareté et une variété de vin & spiritueux digne d’un palace aux prix bretons !

55 avenue Jean Janvier
35000 Rennes


3. Château de Berne – Lorgues

Notre coup de cœur chocolat : Le chocolat noir grand cru « Illanka » -> Fines feuilles croustillantes, confit d’abricots & poivrons jaunes, crème onctueuse au chocolat « Dulcey » ; ou bien Le Soufflé chaud parfumé à la menthe « chocolat » ! Un délice !
Le petit + : Le Château de Berne c’est l’Art de Vivre en Provence, il vous accueille dans 4 univers différents : l’Orangerie, la  Table du chef, La Bouscarelle et Le Bistro de la Cave ! Allons – y !

Chemin des Imberts
83780 Flayosc

4. Au Gambetta –  Arcachon

Notre coup de cœur chocolat : On se laisse tenter par une mousse ou un moelleux au chocolat et pour les plus gourmands, l’American dream brownie (Brownie, crème anglaise, sauce chocolat et chantilly) !
Le petit + : 
Retrouvez un calme paisible en vous éloignant du front de mer pour y boire une bière fraîche ou un délicieux cocktail en guise d’apéritif et partager une assiette de charcuterie pour une mise en bouche alléchante !

25 avenue Gambetta
33120 Arcachon

5. Le Saint Laurent – Petit-Mars

Notre coup de cœur chocolat : L’Abricot Tonka (sablé breton chocolat, caramel, compotée d’abricots, crémeux à la fève de Tonka, mousse chocolat) ou bien Le Mont Saint Michel (brisure de sablé breton, biscuit chocolat, caramel au beurre salé, pomme), un régale pour les papilles !
Le petit + : 
Dans une ambiance conviviale, le restaurant-traiteur Le Saint Laurent vous propose un service sous forme de buffet composé d’entrées, de 3 choix de plats principaux et de desserts. Si vous êtes de passage dans cette belle région, venez goûtez leur cuisine !

Route de Ligné
44390 Petit-Mars

 

Et pour découvrir davantage de restaurant où il est bon de manger à Paris, Bordeaux, Marseille, Nantes, Rennes et partout en France, jetez un oeil à notre sélection juste ici : Restaurants

 


Logo F&S

Découvrez tous les bienfaits du chocolat par le blog Fourchette & Santé :

Le chocolat ? 

Il entre dans la composition de nombreux desserts et est apprécié à tout âge et sous toutes ses formes depuis le XVIème siècle en Europe. Ce qui est intéressant dans le chocolat, c’est le cacao, pas le lait ou le sucre ajoutés. Très antioxydant, euphorisant, bon pour le cœur et nos papilles, le chocolat à tout bon.

Quels sont ses bienfaits nutritionnels ?

  • Un délice sympathique et riche en magnésium et en substances euphorisantes qui calment les déprimes.
  • La présence dans le chocolat de sérotonine, un neurotransmetteur, aide à lutter contre le stress.
  • Les flavonoides antioxydants du cacao, aident à avoir une meilleure circulation sanguine, avec un effet antiplaquettaire.
  • Le cacao présent dans le chocolat a des propriétés diurétiques et aiderait à lutter contre les obstructions artérielles grâce à ses antioxydants.

Comment le choisir ?

Mieux vaut opter pour le chocolat noir avec au moins 70% de cacao. Le chocolat « diététique »  contenant 0% de sucre, est moins bon que le chocolat « normal » et contient plus de graisse, il est donc à éviter. Il existe aussi du chocolat dit « cru », c’est à dire fabriqué à partir de fèves de cacao fermentées et séchées, préparées à basse température, afin de préserver toutes les qualités nutritives de la fève de caco et de protéger davantage les antioxydants qu’il contient.

Comment le consommer ?

Tel quel ou dans des préparations culinaires, le chocolat noir s’adapte facilement à toutes les envies !

Comment le conserver ? 

Mieux vaut maintenir au frais, à l’abri de l’humidité et de la lumière. Attention, le conserver au réfrigérateur peut altérer ses saveurs : il développe moins de goûts s’il est trop froid.

Pour découvrir le blog de Fourchette & Santé crée par 2 diététiciennes, c’est par ici : http://fourchette-sante.com/ !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *