Le Bo Bun : nouvelle tendance culinaire

COVERBLOG

Depuis plusieurs années, la culture de la nourriture asiatique a envahi nos assiettes et nos rues. 

La raison de cela ? 

Le retour au premier plan, à travers un plat, de la culture et cuisine vietnamienne : le Bo Bun !

Que se cache-t-il derrière ce nom Vietnamien ? 

A l’heure ou de grands chefs comme Thierry Marx mêlent leur savoir de la cuisine française avec des saveurs venues de l’Asie, vous avez surement vu vous aussi le fleuriste de votre ville devenir un restaurant japonais qui, comme une grande partie de ses collègues, est devenue un endroit aussi fréquenté que McDonald’s par les lycéens ou étudiants durant leur pause déjeuner.

Les plus grands classiques des restaurants chinois où nous sommes tous déjà allés manger les fameux rouleaux de printemps, nêms ou autres riz cantonais sont devenus des places de plus en plus secondaires dans l’univers gastronomique asiatique, englouti par l’ogre japonais et son côté sain tant vanté. Mais que les amoureux des restaurants chinois et des restaurants japonais se rassurent ! Comme dans le milieu de la mode et de la haute couture, la gastronomie connaît elle aussi ses tendances. 

Vous en avez forcément entendu parler, ou si ce n’est pas le cas pour vous remettre à la page, on vous informe que les JO de Londres en 2012 se sont bien passés, que Nelson Mandela nous a quitté en Décembre 2013 ou bien que l’Allemagne a récupéré une couronne mondiale au pays du football il y a quelques mois …

Mêlant des vermicelles de riz (appelés Bun) avec du boeuf sauté (appelé Bo), mais aussi tout un mélange d’herbes fraîches et d’autres condiments (Le tout complété d’oignons, du soja, de concombre mais aussi de cacahuètes pillées, cette « salade » comme nous l’appellerions vulgairement en France est très souvent servie avec des nêms (en morceaux ou entier) et accompagnée de sa sauce nuoc-mâm, idéale pour faire ressortir les saveurs de ce plat.

 

Que vous le dégustiez sur le pouce pour remplacer votre traditionnelle salade de tomates carottes et blanc de poulet ou que vous le choisissiez à la carte d’un restaurant, le résultat est toujours le même : un délice !

Pourquoi ce plat traditionnel Vietnamien mi soupe-mi salade a crée son propre marché et a séduit un bon nombre de français ?

Et bien tout simplement parce que la variété de ses produits vous fera passer du croquant de la carotte au fondant des vermicelles en un rien de temps. Mais aussi et surtout, parce que le Bo Bun est vraiment très diététique, il est très apprécié de tous, surtout de ceux qui se prétendent « Bo-Bo ». Un comble non ? 😉
Très dépaysant par ses saveurs exotiques et son esprit de voyage, il saura vous satisfaire. Marché très fleurissant dans Paris, vous pouvez être sur que vous trouverez un restaurant qui vous en proposera à moins de 5 minutes à pied de votre lieu de travail ou de votre domicile.

Mais ne vous y méprenez pas, il ne suffit pas d’un simple coup de baguette pour reproduire un excellent Bo Bun ( Sans mauvais jeu de mot) . Bien que les ingrédients présents semblent simples à trouver et à préparer, on a voulu essayé par nous-même, mais rien ne vaut le savoir faire des restaurants vietnamiens !

Mêler l’utile à l’agréable, l’évasion au plaisir, la gourmandise à l’équilibre alimentaire, c’est toujours possible et le Bo Bun en est un des exemples types !

 

Si cela ne tenait qu’à nous, nous vous donnerions rendez-vous ici :

 

VIET3                              VIET2                              VIET1

Le Paradis Thaï  à Paris                                     Chez Quan  à Marseille                                     Hanoï à Paris

 

 

Bon appétit les gourmands !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *