La nourriture, nouveau réseau social dangereux ?

Capture d’écran 2014-11-25 à 10.52.49

Ce n’est pas une nouveauté, la nourriture et l’alimentation sont des éléments prédominants dans le monde actuel, à tel point qu’il est devenu l’un des sujets de discussion phares des réseaux sociaux, voire un réseau social en lui-même. Mais ne vous y trompez pas, ce ne sont pas les entreprises qui mettent autant en avant à travers leurs activités dans le milieu de l’alimentation ou non !

Ce sont les particuliers, des personnes qui s’adonnent à ce qui devient une passion, un sport, un art à part entière au même titre que d’autres disciplines tant la qualité des préparations est extraordinaire et en fait même saliver certains grands chefs de ce monde.

Cependant, tout cet engouement pour cette nouvelle tendance peut présenter différents soucis : ces visuels bien que très beaux, sont-ils pour autant consommés ou ne servent-ils que de vitrine à des produits qui pourraient être mieux utilisés et surtout pas inutilement gâchés ?

C’est à cette question un peu problématique que nous allons nous efforcer de répondre dans la suite de notre article.

La cuisine, plus précisément la nourriture, est devenu l’un des réseaux sociaux les plus forts de ces dernières années, faisant passer certains des réseaux sociaux déjà établis comme de simples plateformes de partages et d’échanges des créations entre particuliers, avec plus ou moins de réputation et de réussite.

La tendance est d’autant plus confirmée lorsque l’on s’intéresse aux applications en développement et à celles qui font le plus de bruit dernièrement : Les tops applis et celles qui font le plus de bruit en ce moment concernent … L’alimentation et la restauration !

Ainsi, la nourriture est passée du simple statut de nécessité à la vie et survie de l’Homme à un objet du quotidien aussi banal que ne pourrait l’être un tableau de peinture ou une sculpture. Cependant, la question de gâchis alimentaire ne peut pas être oubliée face à ce phénomène et est un des points qui crée une forte corde sensible de ce nouveau phénomène. En effet, souvent comparé à des oeuvres d’art, ces créations sont bien souvent seulement utilisées à titre d’expositions et ne sont pas consommées derrière, du fait de l’important travail apporté à ces produits et de la non-volonté des créateurs à « dé-matérialiser » et détruire ce qu’ils ont créés. Ainsi, en parallèle de cette forte vague, qui n’est pas non plus systématique et dominante chez les « art foodeurs », il réside tout de même une importante problématique de gâchis que certains s’efforcent de combattre, car il est important voire essentiel de rappeler qu’il y a encore en notre monde actuel beaucoup de personnes qui se battent et luttent jour après jour pour pouvoir mettre de quoi manger dans leurs assiettes et/ou celles de leurs proches.

 

Nous n’enlevons en rien le côté artistique, créatif, innovant et parfois très attrayant de certaines réalisations et nous la défendons car cela amène également les chefs à réfléchir à leur évolution futur en découvrant les tendances actuelles des consommateurs, mais nous la défendons si cette activité est soutenue dans une finalité où aucun élément n’est inutilement gâché.

 

Vous aussi, joignez-vous au mouvement des « art-foodeurs » intelligents et faîtes évoluer la mentalité et la conscience des autres à travers vos créations et vos actions. A vos photos, prêt(e) … Savourez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *