Qui est la meilleure femme chef du monde 2016 ?

couverturedominiquecrenn
Pinterest

La nouvelle vient de tomber au sein du fabuleux monde de la gastronomie ! La meilleure chef du Monde, française & vivant en Amérique, vient d’obtenir le titre aux World’s 50 Best Awards ! Après le succès de son premier restaurant étoilé l’Atelier Crenn à San Francisco, puis l’ouverture de son second établissement dans la même ville, Le Petit Crenn, cette artiste culinaire féminine vient d’obtenir la consécration !

D’un style moderne et dynamique, cheveux noirs et courts… Dominique Crenn, 51 ans qui vient d’obtenir ce magnifique titre !

Autre que ce prix, cette chef des temps modernes est également la première femme à avoir décroché deux étoiles pour son restaurant de San Francisco, Atelier Crenn, datant de 2011, dans l’incontournable Guide Michelin aux Etats Unis.

Véritable artiste, cette grande dame se dit ne jamais avoir été une professionnelle de la peinture et que la cuisine, ce fabuleux monde où la créativité prône, lui a donné l’opportunité de s’exprimer : «  Dans mon restaurant, vous mangez des poèmes ». En effet, la chef Crenn ne réalise pas de la simple cuisine gastronomique, mais invente de la « poésie culinaire ».   Dans son restaurant gastronomique, la chef met à l’honneur les produits de la Bay Area et dresse les assiettes comme des peintures, à l’image des toiles que peignait son père. Originaire de Bretagne mais vivant aux Etats Unis, dans ses assiettes c’est une histoire qu’elle nous propose.

Sur le menu, les plats prennent des intitulés oniriques, tels que « tester le luxueux coussin blanc », « s’étendre sur la plage », « déambuler dans les bois »… Mélange de produits frais, de légumes de saison, de poissons, tout est étudié pour faire vivre une expérience gustative inoubliable.

Cette chef désormais dans la lumière au niveau international succède donc à deux grandes autres chefs qui ne sont qu’Hélène Darroze (en 2015) et Anne-Sophie Pic (en 2011).

copyrightdominiquedenn

C’est donc avec mérite que cette artiste culinaire a obtenu, le mercredi 27 avril, le prix de la meilleure femme chef au monde, attribué par les World’s 50 Best Awards qui récompensent le talent d’un chef féminin dans le monde depuis déjà six années.

La Bretagne jusque sur son avant bras !

En effet, femme de caractère, avec son triskel (symbole incontournable celtique!) tatoué sur l’avant bras gauche, elle a grandi en région parisienne, à Versailles et Meudon et affirme sans pudeur que ses parents d’adoption, d’origine bretonne, ont joué pour beaucoup ! Ce goût de la gastronomie vient donc de ce point de départ ! Avec son père et le meilleur ami de celui-ci, elle parcourt restaurants étoilés depuis son plus jeune âge. Ayant également une maman qui possède un grand penchant pour l’art culinaire, son palais a donc été initié dès son enfance !

Depuis un an, l’ouverture de son deuxième restaurant à San Francisco, Le Petit Crenn, ne désempli pas. Ce restaurant est un bel hommage aux femmes de sa famille (sa mère et grand-mère) où toutes les saveurs du Finistère-Sud se retrouvent aisément dans l’assiette ! Entre beurre salé, crêpes, poissons et légumes de saison… C’est toute son enfance qui se retrouve dans ses créations qui ont conquis l’Amérique ! Selon ses propos dans le magazine  gastronomique Fine Dining  Lover «  La cuisine de ma mère et l’humilité de la Bretagne font partie de mon ADN et j’aime y retourner, comme un retour dans le passé, lorsque j’étais enfant ».

Le parcours d’une chef méritante…

Comme une majorité des parents, le passage par la case «  faire des études » était de rigueur ! C’est donc après avoir fait une licence en économie que Dominique atterrit à San Francisco ! En effet, ayant tentée d’entrer dans une école de cuisine de France, elle fût directement remise à sa place quant à son idée de vouloir « cuisiner »… « Quand je me suis présentée dans les écoles, on m’a dit : c’est un monde d’hommes. Ça m’a énervée. » Dixit la nouvelle meilleure chef du monde !

atelierdenncopyright

Une fois installée à San Francisco c’est au culot qu’elle arrive à accompagner Jeremiah Tower, chef à l’époque au restaurant Stars, durant une dizaine d’années. Après une coupure d’un an en tant que chef en Indonésie à Jakarta, Madame Crenn retourne aux USA. C’est avec de l’ambition et une envie de faire partager sa cuisine, qu’elle décide d’ouvrir son propre restaurant gastronomique après avoir fait ses classes, ses preuves également, au sein du restaurant Luce où elle obtiendra sa première étoile.

Une « femme » talentueuse !

C’est donc en Juin 2016 à New-York que Dominique pourra obtenir ce beau prix. Honorée et surtout très respectée par la profession, elle aimerait qu’un jour  ce même titre efface dans son intitulé le mot « femme« . D’après ses propos dans le magazine gastronomique Grub Street, elle affirme … « J’espère que dans quelques années, et j’en suis certaine, il n’existera plus qu’un prix du meilleur chef au monde. En attendant, c’est important de faire savoir qu’il y a des femmes chefs qui font de belles choses ! »

 « Dominique CRENN, le talent gastronomique à l’état pur de la Bretagne aux Etats Unis. »

Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *