Pourquoi manger dans un restaurant thaïlandais sous 35 degrés ?

thai

Avec la chaleur de ces derniers jours… Que manger, quoi faire ? A part aller à la plage ou dans un parc pour attraper des coups de soleil, nous vous expliquons pourquoi aller manger dans un restaurant thaïlandais sous 35 degrés est la bonne solution à privilégier !

Finies les répliques fatidiques  » je ne sais pas quoi manger, il fait trop chaud !  ou  » on ne va pas au resto, ça fait grossir « … Les restaurants thaïlandais sont parfaits pour tous les appétits, les gros comme les petits mangeurs, les gastronomes aimant la viande ou le poisson ou bien même les foodistas qui font attention à leur ligne ! Chaud devant, on vous donne 4 bonnes raisons de manger dans un restaurant thaïlandais sous cette chaleur des tropiques.

1.La variété des plats :

thai1

Les restaurants thaïlandais proposent des entrées, plats et desserts variés. En entrée, privilégiez des salades légères en demandant la sauce à part , des jus de légumes ou bien même une soupe.

Choisissez ensuite en plat, poisson ou viande. Ce n’est pas le produit en soit qui fait grossir mais plutôt la façon dont elle est apprêtée et les aliments qui l’accompagnent.

Tous les sautés de légumes et viandes, volailles ou fruits de mer sont bons pour l’organisme, il faut juste faire attention aux quantités servies qui peuvent souvent être abondantes.

Faites vous plaisir au restaurant convivial thaï de votre choix en prenant ce qui vous donne envie mais, si vous faites attention à votre ligne, éviter tout de même le poulet tao souvent très gras, les petits beignets frits en dessert ou les rouleaux impériaux comme entrée. Pour terminer votre repas choisissez un tapioca !

2. Des aliments sains :

thai2

Pour manger équilibré et vous désaltérer ( un petit peu ), évitez les aliments gras du type beignets, nems ainsi que la sauce de soja, trop salée, ou le lait de coco trop riche et trop sucré.

En revanche ( et c’est une bonne nouvelle ), les sauces un peu épaisses qui accompagnent de nombreux plats ne sont pas grasses. Elles sont souvent à base de crème de soja, bien plus légère que l’huile que l’on peut retrouver dans nos chers plats de restaurants traditionnels !

Pour un menu « light », en entrée vous pouvez choisir entre les raviolis vapeur, les rouleaux de printemps et la salade de soja, poulet et crevette. Si vous êtes fan de soupes-plat complet, à vous les bo bun et le pho, composés de lamelles de viande, de pâtes de riz ( aux bons sucres ) et de potage qui réhydrate ! A ne pas écarter sous la chaleur de cette fin du mois de juillet.

Côté plat, préférez le bœuf aux oignons ou le poulet à la citronnelle et aux champignons noirs. Au restaurant thaï, régalez-vous de poisson cuit dans une feuille de bananier, accompagné de riz blanc nature !

3. Le « régime thaïlandais »  :

thai3

Oui, il existe un « régime thaïlandais » ! Gagnant à être connu, il consiste à manger dans la journée, des fruits, des légumes et du poisson, chaque jour. Finis les régimes avec des restrictions ou des frustrations, le principe est simple… Manger simplement équilibré.

Pouvoir manger un peu de tout, du sucré comme du salé, de l’acide comme de l’épicé, c’est autorisé. Bien sûr il ne faut pas consommer des quantité astronomiques mais réellement varier les plaisirs, se faire plaisir, en s’inspirant de la cuisine thaï. Sans menu « type », il fait suivre le principe.

Au petit déjeuner, on arrête les tartines de beurre ou de confiture et viennoiseries alléchantes… On savoure le petit déjeuner traditionnel thaï qui comprend du poisson sauté, des œufs frits, du riz ou soupes de nouilles. Oui, ce premier repas de la journée est salé, mais bon pour l’équilibre alimentaire.

Au déjeuner, on privilégie les poissons, les légumes et le riz ! Ce dernier est la base du régime thaïlandais. Dans les plats comme dans les desserts, ce féculent apporte de l’énergie à l’organisme et ne fait pas grossir car est sans matières grasses.

Dans les restaurants de cuisine thaï, on retrouve majoritairement du poisson, plutôt que de la viande. Choisissez donc le poisson sous toutes ses formes, pain, soupe, en salade, en papillote… Tout est permis.

thai5

Pour terminer votre journée, optez pour un dîner ultra léger en dégustant nouilles ou riz. Un seul et unique plat vous rassasiera pour tout le reste de votre soirée et nuitée !

Le petit + de ce régime ? On diminue considérablement son apport en sel et matières grasses puisque les épices sont là pour donner du goût aux plats ! On se protège donc des maladies cardiovasculaires et on fait baisser son taux de mauvais cholestérol ( fini les glaces aux 1000 calories !). En revanche, pour les gros mangeurs de viande, malheureusement, vous n’en mangerez pas à chaque repas, attention donc aux carences en protéines.

4. On en trouve partout !

Entre restaurants japonais avec leurs sushis et makis en folie, les restaurants indiens et leurs saveurs épicées ou bien les traditionnels brasseries parisiennes… Les restaurants thaïlandais ont eux aussi leur place sur le marché de la gastronomie.

Au coin de la rue, dans un centre commercial ou près d’une charmante place… Vous trouverez forcément le petit thaï du coin qui ravira vos papilles et vous fera oublier la chaleur agréable ( mais pesante ) qui règne en ce moment dans toutes les villes de France.

Koh hai cha-roen ar-harn, bon appétit !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *