Nouveau Flower Pop Up Store au George V !

Georges 5

Que se passe-t-il lorsque l’on associe l’un des hôtels les plus mythiques de la capitale, à un brillant créateur, chevalier dans l’ordre des arts et des lettres ?

Le Flower Pop Up Store !

Plus que de simples fleurs en bouquet, ce sont de véritables œuvres d’art que Jeff Leatham, directeur artistique du George V, vous propose pour célébrer dignement la Saint-Valentin.

Composé sur mesure à partir des roses blanches “George V”, fleurs spécialement créées pour l’hôtel, et de roses rouges, Jeff Leatham vous propose certainement les bouquets les plus glamours de la capitale. De quoi commencer en beauté votre Saint-Valentin.

EE-george-V-Paris-saint-valentin-970x350

Pour cette troisième année consécutive de partenariat entre l’artiste et l’hôtel l’événement est déjà promis à un grand succès. The Four Seasons Hotel Georges V est peu à peu devenu une véritable référence dans le milieu de la création florale, si bien que tous les professionnels du secteur guettent les thèmes floraux proposés régulièrement par Jeff Leatham. Une façon de suivre les tendances qu’il impose.

Le but de cette belle collaboration est tout simplement de créer une expérience unique, comme le dit si bien le directeur artistique: : « Ma plus belle récompense, c’est de voir nos hôtes littéralement sidérés, et de les entendre dire qu’ils n’avaient jamais vu cela nulle part ailleurs. Ce sont des moments magiques qui donnent vraiment un sens à ce que je fais. Rien que pour ces moments-là, je n’échangerai pour rien au monde ma vie d’artiste ».

Pour cette Saint-Valentin, les amoureux … des plantes seront aussi particulièrement gâtés, puisque Jeff Leatham profitera de l’occasion pour dédicacer son dernier livre consacré à l’art de la décoration par les fleurs. “Visionary floral art and design” où un recueil de plus de 200 d’illustrations de créations florales opulentes et somptueuses.

Le Flower Pop Up Store est une boutique éphémère et n’ouvrira ses portes que les 13 et 14 février. Notez bien la date, on pourrait vous en vouloir d’oublier …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *