Le père du goûter s’en est allé

nougat-272934_640

Comme nous l’avons tous si tristement appris, Michele Ferrero, géniteur de la plus célèbre pâte à tartiner du monde, nous a quitté le 14 Février dernier à l’âge de 89 ans.


A l’image de produits plus récents, comme ceux d’Apple, ou du réseaux social Facebook, Michele Ferrero faisait parti de ces rares personnes pouvant affirmer, par la simple commercialisation d’un produit, avoir créé un besoin. Mais bien plus qu’un produit, le Nutella, à l’image des deux exemples précédemment cités, est devenu un réel phénomène de société, avec ces plus grand fans, qui lui vouent une sorte de culte, mais aussi, avec ces plus fervents détracteurs, ne ratant pas une occasion de relancer le débat tournant autour de l’huile de palme. Quoiqu’il en soit, 56 ans après son lancement en France, le Nutella représente aujourd’hui, plus de 89% des ventes de pâtes à tartiner, c’est dire combien le succès du produit est important. Des chiffres que peu de marques peuvent revendiquer.

Le Nutella serait né par hasard, comme beaucoup de grandes découvertes. Dans un contexte post seconde guerre mondiale, où les fèves de cacao se font rares, Pietro Ferrero, père de Michèle, alors pâtissier, décide de remédier à cette pénurie. Il remplace une partie de ces fèves, par des noisettes, abondantes à l’époque, le tout mélangé à de la poudre de cacao, du lait écrémé, du sucre et de l’huile végétale pour finalement obtenir une sorte de pain au chocolat pouvant être coupé, que les enfants appréciaient particulièrement. La légende raconte que durant l’été 1949, particulièrement chaud, ces même pains au chocolat devenaient difficiles à maintenir à une température censée leur assurer leur forme d’origine, les transformant en une pâte au chocolat et à la noisette. Michele Ferrero, plein d’ambition, décide de vendre le produit tel quel, dans de petits pots en verre, fermés par un couvercle en plastique. Le succès est immédiat, si bien, que Monsieur Ferrero décide d’ajouter à la recette du beurre de cacao, afin que le produit ne durcisse plus, le rendant plus facile à tartiner. Finalement rebaptisé Nutella en 1964, la firme n’a cessé de grandir et d’accroître sa notoriété depuis, pour faire de Michele Ferrero l’homme le plus riche d’Italie, et accessoirement, la 30ème famille la plus riche du monde en terme de patrimoine.

Employant aujourd’hui plus de 22 000 salariés dans le monde et générant un chiffre d’affaire de plus de  8 milliards d’euros par an, l’entreprise Ferrero, véritable succès story, est aujourd’hui un empire,  comptabilisant une dizaines de marques, ayant au moins autant de déclinaisons chacune. Le Nutella s’est également invité dans nos dessert. Dans quelques uns de nos restaurants partenaire, vous pourrez ainsi goûter au fameux tiramisu Nutella du restaurant l’Edito à Dijon, ou encore, la calzone au Nutella du restaurant Italiens au restaurant la CineCitta à Paris.

Vous l’aurez compris, le Nutella est aujourd’hui bien plus qu’un produit, il fait partie du quotidien de millions de personnes chaque jours, au petit déjeuner comme au goûter. Il est un de ces rares phénomène dont l’engouement est tel qu’il est difficilement explicable. Un grand merci donc, à ce Monsieur qui s’en est allé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *